Depuis le col d'Orgeval

      accueil      randonnée      ski nordique      alpinisme      escalade      escalade


Ski de randonnée

sorties par années

2015-2016
2014-2015
2013-2014
2012-2013
2011-2012
2010-2011
2009-2010
2008-2009
2007-2008
2006-2007
2005-2006
2004-2005
2003-2004
2002-2003
2001-2002
2000-2001
1999-2000
1998-1999
1997-1998
1996-1997
1995-1996
1994-1995
1993-1994
1992-1993
1991-1992
1990-1991
1990
1989


Que du plaisir

Le ski de randonnée, c’est la pratique de la montagne hivernale drappée de son manteau blanc alliée au plaisir de la glisse.
C’est aussi un certain plaisir de l’effort, de la lente montée de l’ombre de la vallée vers les cimes ensoleillées, le plaisir de la montagne sauvage, et de l’isolement.

L’hiver, c’est le plaisir de la randonnée dans la poudreuse, la forêt, les alpages tout blancs. Le printemps, le départ est matinal parfois skis sur le sac. La montée le matin sur la neige gelée. Le soleil vient petit à petit vous réchauffer. Souvent en haute montagne, voire sur les glaciers, il faut alors emmener les crampons, le piolet, la corde... On parle de ski-alpinisme. A la mi journée les rayons du soleil font dégeler la neige, et si l’on a bien calculé son horaire, alors la moquette est au rendez-vous pour la descente. Plus haut en altitude, plus alpin, avec un réveil plus matinal, mais aussi moins de risques d’avalanches, avec de la neige souvent vite et bien stabilisée, en tout cas si l’on sait respecter un horaire et ne pas redescendre trop tard. Le retour en vallée se fait dans les alpages déjà verts et fleuris qui contrastent avec les blanches cîmes.

Mais des risques tout de même.
Le ski de randonnée n’est pas une activité qui s’improvise. Les risques sont bien réels. J’en ai récemment fait la douloureuse expérience. D’abord le risque principale, parfois difficile à juger et anticiper, c’est le risque d’avalanche avec la plaque traitre et sournoise cachée sous une belle couche de poudreuse. Les prévisions météo sont là pour vous donner des indications, mais ne seront jamais l’assurance tous risques. Il  y a aussi les  risques liés à l’isolement. Les pisteurs ne sont pas là pour vous sortir d’un mauvais pas, jambe cassée, genou en vrac. Certes il y a le téléphone portable, mais il ne passe pas partout, surtout en montagne, et si le temps ne permet pas à l'hélico d'intervenir, l'attente des secours risque d'être longue. Risques liés aussi à l’orientation : l’hiver, plus de chemin bien marqué, plus de balisage rouge et blanc sur les pierres. Une petite chute de neige, un coup de vent, le brouillard qui monte, les traces s’effacent et l’on peut se retrouver égaré si l’on n’y a pas pris garde.
En outre le ski-alpinisme comporte les risques propre à l'alpinisme : chute en crevasse lorsque l'itinéraire se déroule sur glacier, dévissage sur pente raide et gelée, passages alpins plus fréquents et exposés.

Le raid
Le ski de randonnée peut se pratiquer à la journée ou au week-end mais il y  aussi les raids sur plusieurs jours qui donnent l'occasion de découvrir des massifs plus lointains, ou de faire des circuits qui vous emmènent pour un voyage dans la montagne hivernale ou printanière.


Liens montagne et ski de rando :

Camp to camp
skitour
volodia
bivouak